Faq.

Les réponses aux questions les plus fréquentes, divisées par thème.
Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, veuillez nous écrire ici.

Produit.
Qu'est-ce que le grès cérame ?

Le nom de grès cérame indique un produit céramique, extrêmement compact, ayant des caractéristiques techniques élevées (grande résistance à la flexion, aux rayures, à l’abrasion, aux agents chimiques et atmosphériques) et notamment une porosité pratiquement nulle. Cette caractéristique indique que lors de la cuisson (effectuée à des températures élevées de plus de 1250 °C), le produit a bloqué toute éventuelle porosité, grâce à une vitrification ou un grésage complet, l’empêchant par ailleurs de pouvoir geler.

Quelle est la différence entre le grès cérame émaillé et le grès cérame pleine masse ?

Le grès cérame pleine masse est un produit technique qui présente en surface les couleurs traversant tout le corps du carreau. Cette caractéristique signifie que, pendant la durée de vie du produit, les petits signes d’usure de la surface sont minimes et ne compromettent en rien les caractéristiques fonctionnelles du produit. Les valeurs esthétiques particulières et les performances techniques rendent le produit adapté à une utilisation dans les domaines résidentiels et commerciaux, même en cas de sollicitations très importantes. Le grès cérame émaillé est un produit qui a reçu des couches d’émail et des décorations en surface pour obtenir les effets esthétiques les plus sophistiqués. En raison de ses caractéristiques esthétiques, c’est généralement un matériau particulièrement adapté à une utilisation dans des zones résidentielles ou commerciales avec des sollicitations moyennes.

Quelle est la différence entre les carreaux rectifiés et non rectifiés ?

La céramique subit une transformation dimensionnelle lors de la cuisson, impliquant une réduction de 10 % de la taille de pressage. Cela peut déterminer, pour un format nominal, de petites différences de dixièmes de millimètres entre une pièce et une autre, avec pour conséquence la production de différents calibres entre les productions. La rectification est un processus qui concerne le bord du carreau ; les bords sont équarris à l’aide d’un processus mécanique, les carreaux sont ainsi tous d’un calibre unique et de taille exactement identique et peuvent donc être posés avec un joint minimum (nous conseillons 2 mm) ; les carreaux non rectifiés conservent les bords de pression naturels et requièrent un joint plus important.

Quelle est la différence entre les carreaux d'intérieur et d'extérieur ?

Tous les carreaux sont résistants aux taches et aux produits chimiques. Un carreau d’extérieur doit cependant avoir des caractéristiques différentes d’un carreau d’intérieur, car il entre en contact direct avec les agents atmosphériques. Pour une pose à l’extérieur, le carreau doit être résistant au gel et avoir un coefficient antidérapant élevé.

Qu'est-ce que la bi-cuisson ?

Le terme de bi-cuisson provient des méthodes de production de ce type de produit, qui comporte deux phases de cuisson distinctes. Dans la première phase, on réalise le support Ce dernier est fait d’argile pressée et, une fois cuit, prend le nom de « biscuit ». Le biscuit est ensuite décoré avec des émaux colorés et des applications en surface, puis cuit une seconde fois pour obtenir le produit fini. C’est le produit phare qui a donné naissance à la céramique moderne et, encore aujourd’hui, il se caractérise par les couleurs pratiquement infinies que l’on peut obtenir.

Pourquoi la bi-cuisson se fait-elle uniquement pour le revêtement ?

L’utilisation uniquement pour le revêtement est une conséquence de la plus grande fragilité et délicatesse de ce produit par rapport à d’autres technologies qui ont été créées entre-temps grâce à des innovations de procédés et à de nouvelles argiles disponibles. Ce procédé continue toutefois à être utilisé, car il offre une plus grande richesse et brillance des surfaces par rapport aux autres méthodes de production. De plus, la légèreté et la très grande facilité de pose par les installateurs sont les avantages qui en font un produit encore idéal aujourd’hui pour orner les murs des salles de bains, des cuisines, des activités commerciales telles que les bars et les restaurants.

Comment peut être la surface d'un carreau ?

La surface d’un carreau se distingue par ses caractéristiques tactiles et visuelles. Il peut être : lisse, structuré de plusieurs façons ou bouchardé, et ainsi présenter toutes les caractéristiques du modèle qui a été pris comme référence dans la construction du produit.
La finition de la surface du produit après cuisson est dite naturelle. Dans le cas du grès cérame, il peut être modifié par un procédé mécanique appelé rodage, qui modifie la surface en la rendant moins brillante sans enlever de matière. Ce n’est que dans le cas du grès cérame pleine masse que le produit peut être poli, en enlevant jusqu’à 1 mm de matière de la surface pressée, afin de le rendre encore plus brillant pour obtenir un effet miroir.

Qu'est-ce que la tonalité ?

La tonalité est la nuance de couleur qui caractérise un lot de production spécifique de carreaux. Étant donné que dans la fabrication industrielle il est presque impossible de produire des pièces de même teinte, avant de les emballer, elles sont regroupées pour assurer l’homogénéité des couleurs, c’est-à-dire par tonalité. Ajoutons que la tonalité peut aussi légèrement varier d’une production à l’autre au fil du temps, car il s’agit toujours de matières premières qui subissent une cuisson et une transformation chimique à plus de 1250°C.

Qu'est-ce que la « stonalisation » ?

Chaque carreau a sa propre tonalité. Le degré de stonalisation indique le niveau d’uniformité des tons des carreaux d’une série : cela va du niveau V1 (grande uniformité) au niveau V4 (grande inégalité). La stonalisation d’une série permet une caractérisation esthétique d’un produit qui découle normalement du matériau original pris comme modèle de référence (par exemple : les marbres dans la nature sont fortement « stonalisés », tandis que les sables sont très uniformes).

Comment puis-je choisir le carreau le mieux adapté à mes besoins ?

Chaque espace a des caractéristiques différentes : est-ce un extérieur ou un intérieur ? S’agit-il d’un bâtiment commercial ou résidentiel ? S’agit-il d’un carrelage de sol ou de mur ? Contactez l’un de nos experts ou contactez l’un de nos magasins pour obtenir des conseils gratuits et découvrir la solution la mieux adaptée à vos besoins. Consultez notre page « Points de vente » pour découvrir le revendeur le plus proche de chez vous.

Épaisseurs.
Quelles sont les caractéristiques de l’épaisseur de 6,5 mm ?

Fine, légère et résistante. Malgré une épaisseur de seulement 6,5 mm, ce carreau présente des caractéristiques inimaginables de force, de résistance et de flexibilité. Le module de rupture à la flexion est supérieur à 45 N/mm². Il est disponible dans une large gamme de formats allant de 30×60 cm, 60×60 cm à 60×120 cm, mais aussi en dalles de grandes dimensions de 120×120 cm, 120×240 cm et 120×260 cm.

Le 6,5 mm est-il facile à poser ?

Fin et léger, il garantit des temps de pose plus courts que les produits traditionnels. Une caractéristique particulière de tous nos produits de 6,5 mm d’épaisseur est l’extrême simplicité de pose : le matériau peut être facilement coupé, façonné et percé, aussi bien manuellement par l’installateur qu’avec des machines et outils automatiques pour le travail du grès cérame. Il est toujours conseillé d’utiliser des gants pour les opérations manuelles, ainsi que des lunettes de protection et des masques anti-poussières pour les opérations d’usinage à l’aide d’outils mécaniques tels que les meuleuses, les perceuses ou les fraises. Le 6,5 mm, pour qu’il soit posé dans les règles de l’art, demande que l’artisan vérifie les caractéristiques du support préexistant, car celui-ci doit être parfaitement plat. La technique de la double couche d’adhésif est recommandée pour la pose. Le joint, obligatoire, doit avoir une dimension minimale de 2 mm, comme le prescrivent les différentes normes de pose (en Italie UNI 11493), car cela permet de réduire considérablement la rigidité de la couche du matériau installé.

Le 6,5 mm est-il aussi facile à nettoyer que la céramique traditionnelle ?

Oui, la dalle de 6,5 mm d’épaisseur est facile à nettoyer et ne nécessite pas d’entretien particulier. Elle présente les mêmes caractéristiques que la céramique épaisse traditionnelle : la surface du produit est résistante aux acides, aux taches et aux agents atmosphériques. La compacité et l’imperméabilité de la surface rendent la dalle facile à nettoyer avec des détergents ordinaires et absolument hygiénique pour tout usage.

Quelles sont les destinations d’utilisation des céramiques de faible épaisseur ?

Les utilisations sont multiples : intérieur et extérieur, sols et murs résidentiels et commerciaux légers, même en superposition sur des sols préexistants. Les dalles extra-size, dans les dimensions 120×260 et 120×240 cm, sont également particulièrement adaptées aux situations de décoration murale ainsi qu’au recouvrement de portes ou d’armoires murales.

Quand et pourquoi choisir l'épaisseur de 20 mm pour l'extérieur ?

Dans le format de 20 mm d’épaisseur, le projet céramique donne un style dynamique et contemporain aux espaces extérieurs. Il est facile à poser sur tout type de sol et extrêmement résistant à tout facteur d’usure. Le 20 mm est la solution idéale pour les allées, chemins et autres projets à proximité des jardins, cours et autres contextes en extérieur.

Quels sont les avantages du 20 mm ?

Cooperativa Ceramica d’Imola propose une large gamme de tailles et de finitions de surface d’une épaisseur de 20 mm pour satisfaire toutes les exigences fonctionnelles et esthétiques. Pour être placé à l’extérieur, le carreau répond aux exigences suivantes : il est résistant au gel, aux sels et aux changements de température. Il est antidérapant, il résiste aux charges (comme les voitures et les véhicules en général), aux intempéries et à l’usure. Il est résistant aux moisissures et aux mousses.

Comment est posé le 20 mm ?

Comme il s’agit d’un carreau monolithique, chaque pièce peut être posée sur une couche existante d’herbe, de gravier ou de sable. Les dalles peuvent être placées côte à côte pour obtenir une surface continue, mais vous pouvez choisir de laisser un joint uniforme entre chaque élément, plus ou moins large, à l’intérieur duquel le substrat (comme l’herbe) peut continuer à pousser en donnant un aspect plus naturel au sol. La pose s’effectue à sec : un système facile et rapide à installer qui évite les fissures et les cassures. La pose peut également être effectuée selon les systèmes de pavage en relief, ce qui permet de résoudre les éventuels problèmes de planéité. Le système se compose de panneaux de support couplés à la surface de finition, positionnés sur la structure de support qui permet de surélever la surface de passage, créant ainsi une paroi intermédiaire dans laquelle il est également possible de loger les installations techniques. Une pose de ce type présente plusieurs avantages : le sol peut être inspecté pour vérifier la présence de feuillage ou de résidus qui peuvent entraver le bon écoulement de l’eau ; il évite l’accumulation d’eau en surface en maintenant les joints entre les dalles ouvertes avec effet drainant ; la flexibilité du système permet de modifier les zones couvertes sans aucune démolition. Il est possible d’installer le système sur une chaussée existante sans avoir à l’enlever, en renouvelant les surfaces extérieures sans frais inutiles.

Entretien et nettoyage.
Comment doit se dérouler le premier nettoyage du grès cérame ?

Le lavage après l’installation est une phase fondamentale pour tous les travaux d’entretien ultérieurs. Cette intervention permet d’éliminer les résidus de pose et les salissures normales du chantier telles que : enduit, mortier, colle, peinture, etc.
Une fois le temps de durcissement de l’enduit écoulé, il doit être nettoyé avec un détergent acide tamponné, en suivant scrupuleusement les instructions d’utilisation et les dilutions indiquées sur l’emballage du fabricant.
Pour cette opération, utilisez des acides tamponnés tels que Cement Remover de Faber, FILA DETERDEK ou similaires, car ils ne développent pas de fumées nocives et n’attaquent pas les joints, selon les passages suivants :
– Utilisez des détergents dilués au 1:5 (1 litre de détergent dans 5 l d’eau possiblement chaude). Balayez/aspirez bien le sol et répartissez uniformément la solution acide diluée à l’aide d’un chiffon en microfibres ou, dans le cas de grandes surfaces, d’une monobrosse équipée de disques scotch-brite avec un tampon de couleur adapté à la surface à traiter.
– Laissez la solution agir en fonction de l’intensité de la saleté et du type de produit.
– Effectuer une action mécanique avec un chiffon en microfibres, ou avec une brosse en nylon pour les surfaces structurées ; dans le cas de grandes surfaces, avec une brosse équipée d’un disque Scotch-brite de la couleur appropriée à la surface à traiter.
– Ramassez les résidus avec des chiffons ou aspirez les liquides.
– Rincez abondamment à l’eau, en répétant l’opération plusieurs fois jusqu’à ce que tout halo ou résidu soit éliminé. Si des zones ne restent pas parfaitement propres, répéter le lavage acide à des concentrations plus élevées.

AVERTISSEMENT : Cette opération peut être agressive pour les matériaux et les composants situés à proximité du carrelage, par exemple les seuils et les rebords de fenêtre en marbre, les cadres métalliques ou autres ; il est donc conseillé de protéger correctement ces éléments avant de procéder au nettoyage décrit ci-dessus.

Si un enduit époxy a été utilisé, il est nécessaire d’utiliser les nettoyants spéciaux vendus par les fabricants des enduits ou d’utiliser le Epoxy Cleaner de Faber, Fila CR10 ou similaire, en suivant scrupuleusement les instructions figurant sur l’emballage.

Comment doit se dérouler le premier nettoyage des décorations et des ornements délicats (or, argent, lustres, etc.) ?

Les matériaux utilisés pour ces décorations présentent des caractéristiques particulières, typiques des métaux précieux. Une grande attention doit être portée lors de la phase de pose (éviter les résidus de colle/enduit sur la surface du matériau) et surtout lors du nettoyage ; éviter absolument l’utilisation de produits abrasifs qui pourraient rayer et endommager la surface. Pour le nettoyage, nous recommandons d’utiliser uniquement des chiffons doux avec de l’eau chaude et de l’alcool et de ne pas utiliser de produits abrasifs. Pour ces raisons, les plaintes et/ou les litiges ne peuvent être acceptés une fois l’installation terminée.

Comment doit se dérouler le nettoyage ordinaire du grès cérame ?

Le nettoyage s’effectue simplement à l’aide d’un chiffon en microfibres et d’une solution diluée de détergent neutre pour carrelage tel que Floor Cleaner de Faber, Fila Cleaner ou similaire, en suivant les instructions d’utilisation et les dilutions indiquées sur l’emballage par le fabricant. Évitez d’utiliser des produits de cirage et/ou d’imprégnation ; pour les grandes surfaces, il est conseillé d’utiliser des machines lavage/séchage.

Quotidiennement :
– Enlevez la poussière avec des balais ou des aspirateurs spéciaux.
– Lavez avec les détergents mentionnés ci-dessus (ou avec un détergent neutre à faible résidu) à une dilution de 1:200 (une tasse dans un seau de 5 litres d’eau) en utilisant un chiffon humide qui sera souvent rincé dans la solution.

AVERTISSEMENT : Si le sol, après lavage, présente des signes de passage du chiffon, lavez soigneusement à l’eau claire, en rinçant souvent et en essorant bien le chiffon. Ne jamais dépasser la quantité de détergent à diluer dans l’eau, sauf si le sol est très sale et qu’un rinçage est prévu à la fin.

Il est recommandé d’effectuer périodiquement un lavage dégraissant avec du Tile Cleaner de Faber, FILA PS/87 ou similaire en dilution 1:20 dans l’eau (éventuellement chaude, car cela augmente l’efficacité) suivi d’une phase de rinçage complet ; pour un lavage détartrant en présence de résidus de calcaire, utiliser le Cement Remover Faber, FILA DETERDEK ou similaire en dilution 1:20 dans l’eau (éventuellement chaude, car cela augmente l’efficacité) suivi d’une phase de rinçage complet.

AVERTISSEMENT : Si les zones ne sont pas parfaitement propres, répétez le lavage de dégraissage et/ou de détartrage à des concentrations plus élevées. L’opérateur chargé de cette intervention de maintenance doit toujours effectuer un contrôle préalable sur une partie limitée du matériel.

Comment éliminer les taches de toutes sortes sur les matériaux céramiques ?

L’entretien extraordinaire est une intervention à effectuer uniquement en cas de taches ou de halos de différentes sortes, qui ne peuvent être éliminés par l’entretien ordinaire.
Leur élimination est obtenue par une réaction chimique entre la tache et le détergent, de sorte que, selon la nature de la saleté, nous pouvons intervenir, en utilisant une solution appropriée comme indiqué dans le tableau suivant.

TYPE DE SALETÉ INORGANIQUE
Efflorescence calcaire, craie, traces de métal, rouille, graphite, etc.
TYPE DE SOLUTION A BASE D’ACIDE (*) : Cement Remover Faber, FILA Deterdek ou similaire.

TYPE DE SALETÉ ORGANIQUE
Coca-Cola, café, vin, bière, glace, mayonnaise, etc.
TYPE DE SOLUTION À BASE ALCALINE : Tile Cleaner Faber, FILA PS/87 ou similaire.
Pneus, semelles ou chaussures en caoutchouc, etc.
TYPE DE SOLUTION À BASE ALCALINE : Tile Cleaner Faber, FILA PS/87 ou similaire.

TYPE DE SALETÉ SYNTHÉTIQUE
Résines, huiles minérales, cires de bougie, vernis, encres, lampistes, etc.
TYPE DE SOLUTION SOLVANTE : DILUANT NITRO, ACÉTONE, FILASOLV ou similaire.

(*) Ces opérations sont effectuées à l’aide d’une éponge ou d’un chiffon humide, selon l’importance de la tache ; le sol doit être soigneusement rincé et séché.

Durabilité environnementale.
Cooperativa Ceramica d'Imola a-t-elle lancé une série d'initiatives pour être « écologiquement responsable » ?

Oui, Cooperativa Ceramica d’Imola a toujours été attentive au respect de l’environnement. Depuis plusieurs années, elle travaille à l’identification et à l’installation adéquates des ressources techniques et d’ingénierie des installations, selon une politique « verte » visant l’éco-efficacité et la durabilité de l’entreprise.
Aujourd’hui, l’expansion de l’activité humaine va de pair avec la réduction de la capacité de l’écosystème à se régénérer : si l’écosystème avait un taux de production élevé, nous n’aurions pas à nous soucier de nos besoins et de ceux des générations futures. C’est pourquoi aujourd’hui, de plus en plus, l’écoresponsabilité est une valeur à poursuivre et à partager.

Ainsi, Cooperativa Ceramica d’Imola a lancé une série d’initiatives pour se rendre et rendre tous ses employés « écologiquement responsables » et plus attentifs dans leurs activités quotidiennes, en commençant par la récupération quotidienne de 96 % des déchets des activités industrielles et des bureaux, en les reconvertissant dans d’autres utilisations.

Les matériaux de Cooperativa Ceramica d'Imola contiennent-ils des déchets post-industriels ?

Oui, tous les déchets générés lors de la production de nos produits sont réintroduits dans le cycle de production. Il s’agit principalement de déchets de carreaux, cuits ou non, qui sont ensuite transformés et insérés dans des mélanges spéciaux pour remplacer certaines matières premières naturelles. En même temps, le processus de production est capable de réduire la consommation d’eau, d’énergie et les émissions de CO2.

Comment Cooperativa Ceramica d'Imola contrôle-t-elle l'impact environnemental de sa production ?

Un service de Cooperativa Ceramica d’Imola s’occupe exclusivement de la gestion de l’environnement. Tous les aspects et impacts environnementaux que nos usines peuvent générer sur le territoire sont constamment évalués et contrôlés. Les principales activités vont de l’évaluation des incidences sonores aux émissions atmosphériques, des rejets d’eaux usées à la gestion des déchets.

Quelles sont les certifications dont bénéficient les produits de Cooperativa Ceramica d'Imola ?

La société a obtenu d’importantes reconnaissances telles que la certification environnementale ISO 14001, l’enregistrement Emas, les crédits L.E.E.D., la certification Écolabel et la production de produits céramiques marqués CE, CCC, ainsi que la certification du système de qualité ISO 9001.

Les matériaux de Cooperativa Ceramica d'Imola sont-ils certifiés LEED ?

Cooperativa Ceramica d’Imola est membre du Green Building Council Italia qui travaille pour la diffusion des critères du label LEED.

Les matériaux de Cooperativa Ceramica d'Imola contribuent-ils à l'obtention de points pour la certification LEED ?

Les carreaux de Cooperativa Ceramica d’Imola, en raison des caractéristiques et du processus de production, peuvent contribuer à l’obtention de crédits L.E.E.D (Leadership in Energy and Environmental Design). Le Leed est un système de certification énergétique et environnementale pour les bâtiments qui prévoit l’attribution d’une note, attribuée sur la base de la conformité à certains « crédits/critères » préétablis.