<iframe src="//www.googletagmanager.com/ns.html?id=GTM-M4TVN3" height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe>
Résistant et à l’effet esthétique assuré

Grès cérame - Caractéristiques techniques

Les carreaux en grès cérame sont fabriqués avec des matières premières sélectionnées et particulièrement pures, selon les technologies les plus modernes d’extraction et de contrôle. Le produit ainsi réalisé est un grès cérame de très haute qualité, obtenu par broyage humide des matières premières, suivi du séchage partiel par atomisation, de conservation en silos afin d’homogénéiser les caractéristiques, de pressage dans des presses hydrauliques à haute puissance arrivant à des pressions spécifiques de plus de 500 kg/m². La force élevée de pressage permet d’obtenir, après traitement thermique à des températures de près de 1200°C, un corps céramique très compact et résistant à très faible absorption d’eau, inférieure à 0,1 % (UNI EN ISO 10545-3), et à très haute résistance mécanique ne dépassant pas, en moyenne, 45 N/mm2, comparativement aux 35N/mm2 exigés (UNI EN ISO 10545-4).

Le grès cérame présente une haute résistance à l’abrasion profonde, inférieure à 140 mm3 de matière enlevée, comparativement à 175 mm3 que prévoit la norme UNI EN ISO 10545-6 ; il est donc particulièrement indiqué pour les espaces à forte fréquentation. Par sa faible porosité, le produit ne gèle pas et est classé Bla selon la norme UNI EN 14411, l’absorption d’eau étant inférieure à 0,1 %. La résistance chimique aux acides et aux bases (UNI EN ISO 10545-13) en fait aussi un produit particulièrement adapté aux lieux d’utilisation de produits agressifs de type agents chimiques, comme les structures hospitalières, les industries chimiques et pharmaceutiques, ainsi que les industries alimentaires. Les produits en grès cérame sont fournis dans une gamme étendue de formats et de finitions: naturel, polie, lappata (semi-polie), patinée, structurée et bouchardée.

Download Caractéristiques Techniques

Grès cérame - Conseils de pose

La pose de grès cérame peut s’effectuer sur tous les supports généralement rencontrés dans le bâtiment, à savoir:

  • béton
  • chapes en ciment
  • sous-couches avec serpentins de chauffage
  • chapes en anhydrite
  • enduits à base de ciment et de plâtre
  • revêtements de sol préexistants
  • bois
  • métal

Les supports qui recevront le grès cérame doivent être secs, stables, solides, mécaniquement résistants, parfaitement plans et exempts d’éléments non adhérents (poussières, graisses, huiles, cires, peintures, agents de décoffrage et tout autre produit pouvant en altérer l’adhérence). Ils doivent supporter les charges et les contraintes prévues pour l’utilisation spécifique. Les chapes en béton doivent être sèches et, en présence de systèmes de chauffage au sol, le cycle de test de l’installation doit être effectué. Les sols constitués d’anciens carrelages en céramique, dalles, pierres, naturelles, doivent être solides, bien fixés au fond, non fendus ; l’élimination d’huiles, cires, graisses doit être effectuée avec une solution d’eau et de soude caustique ou un autre détergent préalablement testé à cet effet, afin d’en assurer la totale disparition même en profondeur. Les peintures existantes et le « plombage » du marbre doivent être éliminés. Quel que soit le type de sous-couche, il reste en tout cas capital d’en soigner particulièrement la planéité afin d’éviter la formation de vides sous les dalles, qui pourraient représenter des points de faiblesse pour le revêtement, en veillant particulièrement aux reliefs et à la présence de corps étrangers rigides.

Grès cérame - Conseils de pose

La pose doit être effectuée dans les règles de l’art, en suivant les indications du concepteur, du responsable du chantier et des instructions de pose. La pose du grès cérame doit être effectuée de manière à ce que la colle assure un remplissage et une adhérence parfaits dans le temps, afin d’éviter les phénomènes de déformation et de garantir la plus totale fiabilité dans toutes les conditions de pose. L’adhésif le plus indiqué devra être choisi en respectant les instructions du fabricant de la colle. Il est en général conseillé d’utiliser des colles garantissant une bonne mouillabilité, de type C2 (mortiers-colles améliorés). Les dalles peuvent être posées, dans les cas les plus courants, avec un joint d’au moins 2-3 mm, bien que dans certaines situations (pose sur surfaces étendues, pose en façade, pose sur supports déformables, etc.), la pose à joint large et la réalisation d’opportuns joints de dilatation et répartition soient indispensables. Le fabricant des carreaux décline toute responsabilité en cas de pose sans joints.

L’utilisation d’une spatule à dents arrondies sera à préférer, pour garantir une quantité de colle sur la sous-couche assurant un mouillage de la totalité des dalles. Il est conseillé de pratiquer une double application afin d’éviter les vides sur l’envers de la dalle ou, en tout cas, d’utiliser une colle assurant un parfait comblement. Pendant la pose, tous les joints de dilatation existant sur la sous-couche et sur les murs devront être respectés avec les dalles. Des joints de fractionnement d’environ 1 cm devront être créés en cas de surfaces très étendues, en divisant l’espace comme suit :
- sur les sous-couches sujettes à mouvements ou flexions, prévoir des carrés d’environ 9-12 m².
- sur les surfaces stables, des joints peuvent être prévus environ tous les 16-25 m². Poser les dalles à environ 5 mm de murs, colonnes, arêtes, angles, etc. Pendant la pose, ne pas exercer sur les dalles en céramique de contraintes excessives ou de chocs violents. Pour la coupe, il n’existe pas de problématiques particulières ; après la pose, il est conseillé d’attendre que la colle ait durci avant de pratiquer des perçages ou des coupes pour accessoires.



To browse ImolaCeramica website, you need the latest IE internet browser (9 or higher) for your system. Upgrade it now:
http://windows.microsoft.com/en-us/windows/home